vendredi 13 juin 2014

Je suis une princesse mais... pas la bonne !

Cher Lecteur,

Quand j'étais petite, comme toi sûrement, je regardais les dessins animés à la TV...

Tout ceux qui passaient sur l'ancienne 5 bien sûr, mais aussi le Club Dorothée et les Minikeums.

Et puis, il y avait les Disney...

Ceux qui nous ont fait rêver, ceux dont on connaît encore les chansons par coeur, ceux qui nous ont en quelque sort conditionné !

Combien de fois j'entend dire "nan mais oh, tu te prend pour une princesse ?" ou bien "celle là, elle se prend pour Cendrillon.

Oui, dans les Disney de mon enfance, c'était souvent des histoires de princesse.

Toutes les femmes de mon époque, si on devait leur poser la question de leur Disney préféré, répondraient La Belle et la Bette, Blanche-Neige, Cendrillon, La Belle au bois dormant.

A peu près toutes...

Parce qu'il y a les autres. Celles qui, comme moi, répondraient, sans hésiter La Petite Sirène.

Oui, c'est vraiment mon Disney préféré. Celui dont je connais absolument toutes les répliques par cœur et qui me procure encore une joie incommensurable à chaque visionnage, même si proche du cap des 30 ans.

Bon, je préfère La Petite Sirène, et alors, me diras-tu. C'est vrai, dans l'absolu, on s'en tape un peu...

Non, si je te parle de ça en fait, c'est parce que l'autre jour j'y réfléchissais et tout à coup j'ai eu comme une révélation.

Je ruminais sur mes problèmes avec les hommes. Cette incapacité que j'ai à laisser quelqu'un d'autre veiller sur moi.

Soyons clairs, moi, un homme qui me coupe ma viande, ca me coupe l'appétit. Et s'il s'avise de trop me coller pour dormir, bonjour l'insomnie.

Par le passé, j'ai toujours pris soin des hommes que j'aimais, les entourant de tendresse et d'attentions, veillant sur leur bien être. Mais eux...pas vraiment.

Et puis un jour j'ai compris que c'est moi qui les en empêchait ! C'est moi qui mettait une barrière infranchissable entre nous, prônant férocement l'indépendance et protégeant avec hargne mon petit bout d'intimité chéri.

Et, soyons clairs, ça ne m'a pas vraiment réussi puisque je me retrouve seule à 29 ans, ayant aimé et perdu à trois reprises.

Il y a quelques temps, j'ai rencontré quelqu'un...

Il est grand (très), fort, calme et serein. Il est posé dans sa vie, stable, rassurant, protecteur.

Il est à la fois tout ce qui m'a toujours fait craquer et en même temps tout ce que je combats si fort.

Pourtant, cette fois, j'ai envie de lui laisser une chance... Je rectifie : j'ai envie de ME laisser une chance.

Donc, du coup, j'ai vraiment commencé à me remettre en question. A réfléchir au POURQUOI du comment de mon incapacité à laisser un autre veiller sur moi, prendre les rênes, me soutenir, me porter, me supporter.

Et je ne sais pas trop comment j'en suis venue à penser à ces princesses Disney que je reconnais tant dans mes amies.

Il y a Cendrillon qui vivait une vie complètement misérable avant que son prince ne vienne la sauver, mettant le royaume à sac pour la retrouver et lui offrir une vie paradisiaque.

Il y a Aurore qui elle a carrément tapé un somme pendant 100 ans avant que son prince ne vienne ne l'en délivrer... C'est dire à quel point la vie ne lui paraissait pas la peine d'être vécue sans un homme à ses côtés pour lui procurer joie, amour et confort (ben oui, quand même) !

Il y a la Belle qui s'ait fait kidnapper et enfermer dans une maison envoûtée et envoûtante, remplie de merveilles et dont le seul effort a été de succomber au syndrome de Stockholm pour accéder ensuite au Saint Graal !

Et puis il y a Ariel...

Et Ariel, si on y regarde de plus près, c'est un peu elle qui a tout fait dans leur relation. Nan mais vraiment.

Qu'est ce qu'il a fait, le prince Eric, hein ?

ELLE l'a sauvé de la noyade. ELLE a sacrifié ses jambes, sa voix et ses relations avec sa famille pour lui. ELLE a passé trois jours à tenter de le séduire...

Et lui ? Il tombe amoureux et décider d'épouser la première venue sur la plage ! Salopard !

Et malgré tout ça, au lieu de rentrer chez elle essayer de trouver une solution pour limiter la casse, non, ELLE traverse tout l'océan sur un tonneau afin d'interrompre un mariage auquel il ne l'avait même pas invité !!!

Ne parlons pas de la version originale ou elle préfère se transformer en écume plutôt que de planter un poignard dans le cœur de ce connard ingrat et égoïste !

Bref, Ariel, une fois qu'on a fini de rêver, faut bien réaliser que c'est un peu l'acharnée pathétique des princesses Disney !

Et voilà, c'est tout moi. C'est ce que je fais depuis toujours.

Tu m'as fait mal, chéri ? Oh, je comprend pourquoi tu l'as fait, ce n'est pas grave je t'aime toujours et le jour où tu vas réaliser à quel point je suis une femme empathique extraordinaire, alors ce jour là tu arrêteras de me traiter comme une merde et on vivra un bonheur absolu !

Ouais, ben en fait ça va un temps et maintenant j'en ai marre.

Du coup, jvais me lancer dans une cure de Cendrillon pour me reconditionner et laisser cet homme super qui veut prendre soin de moi faire mon travail sans avoir à remuer ciel et terre pour le conquérir puisqu'il est déjà conquis.

Clairement, ça va être dur mais je vais VRAIMENT essayer !



Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 2 mars 2014

I'm Back !

Cher Lecteur,

Me revoici, un an et demi après la date prévue...

Comment ça c'est du foutage de gueule ? Comment ça j'suis largement hors délai ? Comment ça tu m'as oubliée ?

D'abord, c'est même pas ma faute ! J'te vois bien là, tu juges ! Mais qu'est ce qui te dit que j'ai pas été victime d'un enlèvement extra-terrestre ? D'une faille spatio-temporelle ? D'une amnésie subite et foudroyante à la suite d'un crash d'avion dans ma cour ?

Hum hum, tu te sens con maintenant, hein ?

Ouais, bon, en fait, faut pas !

La vérité vraie c'est que je n'avais plus ni le temps, ni la foi d'écrire... Il s'est passé des tonnes de choses depuis, pas mal de déménagements et aussi quelques tentatives de blogging sur d'autres plates formes. Mais en vain.

Aujourd'hui, me voilà de retour à la Réunion, plus exactement dans les mêmes conditions mais pas tout à fait très loin non plus.

J'ai tenté d'écrire sous d'autres avatars, de remplir de nouvelles pages blanches, de me réinventer et de me réecrire mais, finalement, le plus simple (ou le plus courageux), c'est encore de reprendre là où je m'en étais arrêtée et de rester moi-même !




Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 8 juin 2012

Blog en travaux pour cause de maintenance  psychologique de sa propriétaire...

Reprise officielle le 27 juin 2012.

Vous aime tous fort, vous me manquez !
Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...